Les cerises

Lorsque Germaine parle de « cerises », elle veut parler de baisers.

C’est en juin 1916 qu’elle fait pour la première fois cette analogie.

Par la suite, elle termine beaucoup de ces lettres en envoyant :

les plus douces cerises / de bien douces cerises / les meilleures cerises / des savoureuses cerises /  de bien tendres cerises / des millions de bien douces cerises / les plus fraiches cerises / les plus délicieuses cerises / une grosse branche de cerises / une corbeille de cerises / une caisse de délicieuses cerises / de bonnes cerises  / une coupe de délicieuses cerises / de rafraichissantes cerises / un gros cornet de cerises / une foule de grosses cerises…

Vivement « le temps des cerises en toutes saisons » !


07/06/1916 : Je t’envoie mon Loulou chéri une grosse branche de cerises.

cerises

08/06/1916 : J’ai reçu hier au soir ta gentille lettre du 6 Juin où je vois que tu as gardé un assez bon souvenir des dites cerises. Je vois que tu ne les dédaignes plus, d’ailleurs, avant que tu saches la signification, je m’étais déjà aperçue que tu les trouvais assez à ton goût.

09/06/1916 : Je repense à Lundi dernier. Ton père me demandait comment ça se faisait que tu t’étais mis si en retard. Tu penses si j’avais envie de rire. Je lui ai dit que tu avais fait des courses. Mais j’aurai plutôt dû répondre que nous nous étions tant attardés à cueillir des cerises. Ce qui l’aurait peut-être légèrement embarrassé.

22/08/1917 : Mon pauvre chéri n’avait envie de bonnes petites cerises ???!!! Pauvre Coco n’était bien malheureux !!! Moi aussi !!!… n’avait bien envie de délicieuses cerises !!! et n’avait rien pour calmer mon envie. Je trouve qu’il y a bien longtemps que la saison est passée !!! Mais j’espère qu’elle va revenir pour 48 heures.

04/08/1917 : Tu pourras te rattraper à manger de vraies cerises. Tu pourras en attraper une indigestion pendant 15 jours !!!

05/08/1917 : Pas moyen de cueillir une pauvre petite cerise grosse comme un tête d’épingle

13/07/1917 : Heureusement que tu avais pris quelques cerises avant ton départ, sans quoi tu serais mort de faim !!!!!!!!

31/07/1917 : J’espère bien que tu en cueilleras bientôt, de bonnes cerises. Gourmand !!! Moi aussi d’ailleurs. Ce délicieux fruit me manque beaucoup. Je t’en envoie tout un wagon. Mais je sais bien, celles-là, tu es loin de les aimer comme les vraies. Mais hélas ! Je ne peux faire plus !!!

14/06/1917 : Il manque aussi des délicieuses cerises. Aussi, j’étais tellement vexée que ce matin, j’en ai pas voulu au marché. Je les ai laissées pour compte, et devant leurs nez, j’ai acheté des fraises. A leur tour d’être vexées, na !!!

28/05/1917 : Si seulement tu étais là, nous dégusterions de délicieuses cerises à son nez !!!

21/11/1917 : Heureusement, tu avais des nouvelles du matin et accompagnées de vraies cerises !!! Pas sur du papier, ce qui est bien meilleur.

09/11/1917 : Il faut espérer qu’une fois revenu de Verrines, tu pourras plus facilement venir cueillir quelques cerises.

12/10/1917 : J’aurais pu te réchauffer un peu en savourant de bonnes cerises.

28/12/1917 : Aussi, on se rattrapera en cerises !!!…… Combien nous en aurons à rattraper !!!

08/02/1918 : En parlant de cerises, en ce moment, j’en ai comme dessert (de la confiture de cerises), aussi je boude dessus, car ça me fait encore plus penser aux délicieuses dont je suis privée.

11/04/1918 : Mon tout petiot, moi je trouve pas que nous cueillons le maximum de cerises chaque fois que nous nous voyons !!! Si nous étions toujours ensemble, il me semble que nous en cueillerions beaucoup plus. N’es-tu pas de mon avis, mon petit chéri ??? Et suis-je trop gourmande ?

16/03/1918 : Je t’envoie mon Loulou Aimé une grosse branche de cerises à sucer qui j’espère te guériront bien vite.

05/03/1918 : J’ai reçu également ta petite photo. Elle m’a fait grand plaisir. Elle est pas mal ! Ça fait que j’ai un Loul de plus, celui-là, je l’ai couvert de cerises.

18/02/1918 : Aussi, elle était comme une petit folle et ne faisait que me répéter : « Oh ! Les bonnes cerises que j’ai eu ce matin ! » Cela ne m’en donnait pas !!! Hélas !…..

21/06/1918 : Je profiterai que tu es tout près de Paris pour aller te dire un petit bonjour et cueillir quelques cerises.

28/05/1918 : Mon Loul qui n’oserait pas cueillir des cerises avec une barbe de 4 jours. C’est moi que cela ne gênerait pas !!! Surtout que l’on en cueille déjà pas de trop ! Cela n’en serait peut-être que plus drôle. Cela ferait un peu comme ta petite moustache qui sait si bien me faire enrager. Il est vrai que cela doit être moins doux !!!

altéricide - copie20/04/1918 : En ce moment, je suis en train de sucer des bonbons qui ne sont pas mauvais du tout. Ils ont un très bon goût. Devine lequel ? Celui de cerise. Je les ai acheté ce matin et dame, je leur fais honneur. Tu vois, qu’il n’y a pas que toi de gourmand, petit chéri ! Comme je voudrais que t’y puisses y gouter en me donnant une cerise de vrai ! Ça serait vraiment bon ! J’espère que tu ne me gronderas pas trop de partager la moitié de mes bonbons avec toi. Aussi, je t’envoie la moitié de mon sac pour que tu y goûtes.

19/04/1918 : Lorsqu’on sera tous les deux, pour nous rattraper de toutes ces cerises perdues, il faudra qu’on en attrape une indigestion. Tu veux bien mon Loul ?

23/06/1918 : A midi, j’étais honteuse de moi. J’ai mangé 36 cerises. Quelle gourmande !!! C’est signe que je ne les aime pas !!! J’avais tellement de noyaux dans mon assiette que par curiosité je les ai compté !!! Je n’en revenais pas. Pourtant, ces cerises-là, je les aime bien peu à côté des vraies, qui sont si délicieuses. Comme j’aurais préféré avoir que la moitié de vraies !!! Je suis sûre que cela n’aurait pas déplu non plus à mon petit Loul. N’est-ce pas mon gosse de gosse chéri ??? Heureusement que ces cerises-à, il y en a en toutes saisons. Mais hélas, on y goute pas souvent !!!

cerises bertha

26/06/1918 : Combien tu me dois de cerises, petit Loul ? Eh bien autant que tu voudras m’en donner , c’est à dire beaucoup ! Plus que ça, même ! 

19/07/1918 : Tu me dis qu’il y a bien longtemps que nous n’avons pas eu de cerises. Hélas oui !!! Plus longtemps que ça encore. J’en ai complètement perdu le goût. Tout ce que je me rappelle, c’est que c’était délicieusement bon !!! Et encore meilleur au hop et hop !!! Ce sont mes préférées.

 

 

Tu me dis qu’il y a bien longtemps que nous n’avons pas eu de cerises. Hélas oui !!! Plus longtemps que ça encore. J’en ai complètement perdu le goût. Tout ce que je me rappelle, c’est que c’était délicieusement bon !!! Et encore meilleur au hop et hop !!! Ce sont mes préférées.