Cousins Derancourt

Germaine les rencontre un Lundi de mars 1917 chez M. et Mme Sevette

6 Mars 1917 : Au gouter, j’étais entre ton cousin Derancourt et Pouchel. Et bien, je suis comme toi, il m’emballe pas ton cousin.

06 Août 1917 : J’en ai été quitte pour me plonger dans un bouquin que ta cousine Derancourt m’a prêté. Je l’ai lu dans mon après-midi, aussi j’étais légèrement abrutie le soir. c’est Lazarine, de Bourget.