Breloques

Lucien porte un bracelet à breloques. Lorsqu’il en perd une, Germaine lui envoie une nouvelle breloque.

05/02/1917 : Ça me fait penser qu’hier j’ai oublié de te répondre au sujet de ton fétiche. C’est très bien trouvé, tu ne pouvais avoir mieux. De cette manière, tu peux être certain d’être invulnérable aux boches. Et ton éléphant ? Est-il toujours en vie ? J’en ai un autre maintenant, j’ai remplacé le tien. Aussi, si quelquefois le tien te faussait compagnie, je pourrais le remplacer.

07/02/1917 : Tu m’as fait peur en lisant la lettre. Tu mets : « J’ai à te dire quelque chose de très grave et j’oublie tout le temps.» J’ai cru qu’il t’était arrivé quelques chose. J’ai respiré en apprenant qu’il était question de la perte de mon éléphant. Je m’en doutais un peu. La preuve, je te demandais de ses nouvelles dans une récente lettre.

07/04/1917 : Enchantée d’apprendre que tu a une nouvelle breloque. Moi qui voulait justement t’envoyer un médaillon. Nous avons eu la même idée. Je n’en avais pas trouvé à mon goût. Sans quoi, je te l’aurais envoyé avec ta plaque.

10/04/1917 : J’ai tout une batterie de cuisine pour toi. Dimanche, en sortant avec Marie-Louise, j’ai trouvé dans un bazar une petite bouillotte, un arrosoir et une poêle, tout cela en minuscule, quelques millimètres de grandeur. C’est tordant, surtout la poêle avec la binette de Guillaume dans le fond et comme inscription à l’envers, il y a écrit : « Dernier coup de feu ». poele guillaume recto poele guillaume verso Je te les envoie pas, j’espère que tu viendras les chercher toi-même bientôt. Il te faudra bientôt mettre un support pour ton bras. Avec des poids, tel qu’un éléphant, deux chiens, un chat, toi et moi !!!

12/04/1917 : Je t’envoie le petit éléphant demandé. Le nouveau né est dans l’ouate et dans un berceau capitonné. Je n’ai pas trouvé de biberon assez gros, sans quoi je l’aurais joint !

14/03/1918 : Pour le petit néléphant, il ne faut pas te désoler, j’irai voir si la marchande en a un autre. 

22/03/1918 : Ci-joint, tu trouveras un petit paquet renfermant les cinq dés d’un autre éléphant. Attention en l’ouvrant, ils sont si gros !