Mioche en porcelaine

Le 29 Mai 1919

Mon tout petiot Aimé,

J’ai reçu hier soir ta mignonne lettre du 24 ainsi que la gentille surprise qui l’accompagnait. En voyant ce paquet, je croyais que tu m’envoyais les ciseaux. Je me disais en le défaisant : « Comme c’est bien enveloppé ! » Lorsque j’ai vu ce petit mioche en porcelaine, je n’ai pu m’empêcher de rire pendant au moins 10 minutes. J’ai été prise d’un fou-rire. J’en étais malade. Dieu qu’il est amusant. Où as-tu été le chercher, dis petit Loul ? Tu peux dire que tu m’as bien amusée ! Aussi, je t’en remercie par de nombreux très doux baisers. Le bébé sera très sage à présent puisqu’il a un petit gosse pour l’amuser. J’en préfèrerai un Autre pour faire joujou !!!…

J’ai été chez le dentiste hier. Comme il m’a encore fait mal ! J’ai eu une crise cette nuit, je n’en savais plus où me mettre, j’avais si mal que je me suis levée et je me suis promenée un moment. Après, je me suis mise un coton dans la bouche, un autre dans l’oreille et je me suis enveloppée la tête. Comme ça, j’ai pu dormir. Je me suis réveillée ce matin qu’à 8h. Ça allait mieux ! Heureusement, cela fait trop souffrir. Maintenant que je n’ai plus mal au ventre, il faut que ça soit mes dents. Je n’ai pas de veine. Enfin, le dentiste m’a promis de me la boucher la prochaine fois. Je n’ai plus à souffrir longtemps. J’en ai une qui est arrangée. J’ai un petit morceau d’or dedans.

J’espère que toi, petit Loul, tu es en bonne santé et que tu penses toujours venir bientôt.

Dans cet espoir, je te quitte mon petit chéri en t’envoyant les plus doux baisers et les meilleurs tendresses de ta petite gosse qui t’adore,

Mino

PS : Envoie une carte à mon père, cela lui fera plaisir

Creative Commons License