Signature pour demain

Le 27 Juin 1919

Mon petit chéri,

J’ai reçu hier soir ta gentille lettre du 23. J’espère que maintenant on va bien vite t’envoyer à l’arrière. La date de la signature étant définitivement arrêtée pour demain. Tu ne peux t’imaginer, petit Loul, comme je trouve le temps long depuis que je sais que tu dois venir.

Hier soir encore, je t’ai attendu… mais vainement. J’ai eu un petit moment d’émotion ! à 8h passé, un coup de téléphone. J’étais persuadée que c’était toi ! Et pas du tout ! Ce n’était même pas pour nous.

Chaque fois que je commence ma lettre, je me dit : « Ce n’est peut-être pas la peine que j’écrive, Loul arrivera peut-être avant. » Et je finis toujours par écrire.

J’ai été hier à la Préfecture comme je te l’ai dit dans ma lettre t l’on m’a remis mes 60f. Je n’ai eu que 10 centimes à donner. C’est un bon placement. Je donnerais bien 2 sous tous les jours, pour toucher cette semaine.

Mon autre trouvaille sera moins intéressante que la première, pour la raison que je viens de recevoir un papier de la Préfecture m’avisant que le porte-monnaie avait été réclamé par une demoiselle habitant rue de Londres. Dans le fond, je suis bien contente pour cette jeune fille. Cette somme, bien que modique lui faisait peut-être défaut, et à moi cela ne m’aurait pas enrichi de beaucoup.

J’ai été aussi voir Marcel et j’ai été très heureuse de constater qu’il allait beaucoup mieux. La mine est bonne à présent. C’est étonnant les progrès qu’il a fait depuis Dimanche. sa voix s’est éclaircie, il parle facilement. Vraiment, j’ai été surprise de ce changement. Il mange bien. A 4 heures, comme j’étais là, il a mangé la noix d’une côtelette, un petit pot de crème, le tout arrosé d’un verre de Champagne. Je souhaite que ce mieux continue. C’est tellement surprenant. Le médecin ne pense pas qu’il puisse partir avant une 15aine de jours. Il a un appartement de retenu à Nice pour 80f par mois. Je lui ai dit que tu pensais venir à l’arrière bientôt et qu’un de ces jours, il aurait peut-être la surprise de te voir. Il m’a chargé ainsi que Madeleine de mille amitiés pour toi.

Sur ce, petit Loul, je vais te quitter pour descendre déjeuner.

En espérant que tu es en bonne santé et avoir le bonheur de te voir bientôt, je t’envoie mon chéri aimé une foule de bien douces caresses et de bien tendres baisers de ta petite gosse qui t’attend avec impatience,

Mino

Creative Commons License