Jour de la Paix

Le 28 Juin 1919

Mon petit Loul chéri,

Aujourd’hui, je suis toute triste ! et toute déçue ! Je ne sais pourquoi je m’imaginais que tu viendrais aujourd’hui ! C’était une idée fixe chez moi, depuis que je savais que tu allais peut-être venir à l’arrière. T’ayant attendu toute le semaine, je me disais : « Surement que Loul viendra Samedi ! » Et voilà ! Je suis chocolat. Aussi je trouve le Jour de la Paix bien triste, et bien semblable aux autres jours ! Comme à l’habitude, je suis venue déjeuner avec mon père, qui ne travaille pas tantôt.

De ton côté, petit chéri, tu dois bien t’ennuyer ! A-t-on organisé une petite fête en l’honneur de la signature ? Je souhaite que tu te sois amusé un peu.

Ici (dans le quartier), il n’y a guère d’animation. Il est vrai que les gens ont dû plutôt se porter sur les boulevards. Ce soir, il y a retraite aux flambeaux et les cafés restent ouverts jusqu’à 1h du matin.

Excelsior___journal_illustré_quotidien_[...]_bpt6k46059672_3 A part ça, rien de nouveau.

En espérant que tu es toujours en bonne santé, je t’envoie mon mignon Loul chéri, une foule de bien doux baisers et de bien tendres câlineries.

Ta petite gosse qui trouve le temps bien long sans toi,

Mino

Creative Commons License