Petit voyage en perspective

Le 20 Novembre 1917

Petit Loul Aimé,

J’espère que tu es bien rentré et que tu ne t’ennuies pas de trop. Je pense aller te voir Lundi prochain, à moins que tu ne viennes Dimanche. J’en ai parlé hier soir à mon père, il n’a trop rien dit. Il trouve drôle que l’on puisse aller là-bas facilement. Je lui ai fait comprendre que j’irai avec Marie-Louise, un jour qu’elle serait libre. Elle est justement occupée toute la semaine en ce moment par ses répétitions, sauf le Jeudi et le Dimanche.

opera 20-11-17

Je la tiendrai au courant, afin qu’elle ne gaffe pas. Ce petit voyage en perspective me réjouit à l’avance, aussi je n’ai pas trop le cafard.

J’ai été chez toi hier et j’ai passé une assez bonne après-midi. Nounou a ronchonné après toi parce que tu avais oublié de lui dire au revoir, aussi j’ai bien vite réparé l’oubli en l’embrassant sur les deux joues. Elle m’a dit : « Au moins, vous, vous êtes plus chic que votre fiancée. » Je proteste énergiquement, car cet oubli est un peu de ma faute, puisque tu t’es dépêché pour être plus vite près de moi.

Tantôt je vais voir Madame Schwab, aussi je vais bien vite te quitter car pour changer, je suis en retard.

En espérant que mon Poupon chéri est toujours en bonne santé, je lui envoie mille doux baisers de sa sale gosse qui l’adore,

Mino

Creative Commons License